Styles

jeudi 28 mai 2015

Void linux, la distribution qui vous fera oublier Debian 8, systemd et Gnome 3

Ainsi Debian vient de sortir sa nouvelle version 8.0 "Jessie". La distribution Debian avait l'avantage de privilégier la simplicité, le respect des standards ouverts, la stabilité. Par une politique de version lente (tous les 5 ans) et des mises à jour au compte-goutte sauf au niveau sécurité, Debian était resté en version 7.0 "wheezy" sous Gnome 2 jusqu'à récemment. Nombreux sont ceux qui ont passés leurs vieux PC sous Debian à la suite notamment de la fin du support de Windows XP, car, chose étonnante, l'obsolescence programmée n'est pas aimée de tout le monde.

Or, la version 8.0 de Debian impose maintenant systemd par défaut, à la place de l'init SysV. Systemd a été conçu par les employés de Red Hat pour ne fonctionner qu'avec un noyau linux© avec beaucoup de pré-requis et ne cherche plus ni la simplicité ni la portabilité du code. En bref, systemd ne suit pas la philosophie d'Unix.

Mais pourquoi Debian a-t-il fait le choix de systemd ? Que des entreprises commerciales comme Red Hat souhaitent développer des systèmes monolithiques et fermés ne pose aucun problème : ce sont ses affaires. Red Hat appelle ça "la modernité":



Et j'imagine que les utilisateurs de Red Hat Entreprise Linux© en sont satisfait. Mais si Debian est aujourd'hui obligé d'utiliser systemd, c'est parce qu'elle souhaite offrir la nouvelle interface Gnome 3 par défaut. Or Gnome 3 est très lié à systemd, et séparer systemd de Gnome 3 n'est pas simple et introduit des instabilités (sans parler de la maintenance d'une telle séparation dans le temps).

Gnome 3, non content d'avoir alourdit l'interface, se lie fortement à une technologie qui n'est disponible que sous linux©

Gnome 3, non content d'avoir alourdit l'interface, se lie fortement à une technologie qui n'est disponible que sous linux©. Bien que Gnome 3 soit considéré comme portable, dans le détail, on s'aperçoit que de nombreuses fonctionnalités sont désactivées par défaut car dépendantes de systemd. Par exemple, les développeurs ayant essayé de porter Gnome 3 sous OpenBSD l'ont noté.

Gnome 3, sous l'influence d'Ubuntu et d'autres, a changé de paradigme en essayant de s'adapter aux nouveaux terminaux tactiles. En souhaitant être considéré comme "moderne", Gnome a fait le choix d'abandonner les PC plus anciens à leur sort, au détriment de ces utilisateurs.

Ainsi, j'ai voulu installer Debian 8.0 "jessie" sur mon vieux PC de 2004, maintenu sous Debian depuis 2009. Et maintenant sous Gnome 3, mon PC rame comme jamais il n'a ramé. Comme si l'OS libre était devenu un boufficiel. Mon sang n'a fait qu'un tour. Trop c'est trop : systemd, Gnome 3, mon PC qui rame, ... j'ai décidé de changer de crèmerie, et j'ai choisi d'installer la distribution Void Linux:
  • c'est une distribution linux (car seul linux a certains pilotes pour mon matériel, sinon j'aurais pris du BSD)
  • elle a fait le choix de ne pas mettre systemd par défaut,
  • elle permet d'installer par défaut MATE Desktop, qui est la continuation et la simplification de l'interface classique Gnome 2,
  • elle dispose d'un système de gestion d'initialisation et de gestion des services portable, performant et respectant la philosophie d'Unix : runit
  • elle met en oeuvre un système de gestion original de paquets transactionnel et toujours à jour grâce à une compilation automatisée d'après les dépôts git des projets : xbps
  • cette gestion de paquets toujours à jours permet une publication continue de void linux (pas de version de void linux, le système est toujours à jour)
  • elle a fait le choix d'utiliser libressl par défaut à la place de openssl suite aux découvertes des nombreuses vulnérabilités d'openssl,
  • runit et xbps sont sous licence BSD, ce qui est, à mon avis, beaucoup plus respectueux des utilisateurs de ces logiciels qu'une licence GPLv3 ou Apache v2.0 imposant des contraintes sur les ajouts que pourraient faire les utilisateurs.
  • l'outil de construction de paquet xbps-src permet une grande flexibilité et autorise l'emploi de différentes librairies C (notamment musl) : important dans le cas de ressources limitées.


J'ai donc téléchargé une image ISO de void linux avec MATE Desktop et ai installé sans problème l'OS sur mon vieux PC en utilisant l'outil d'installation (un peu rugueux comme outil, mais il rend le service). Et là, le miracle s'est produit : je retrouve une interface connue (comme Gnome 2), beaucoup, beaucoup, mais alors, BEAUCOUP plus rapide que sous Debian. Le démarrage et l'arrêt du PC sont eux-même très accélérés grâce à runit qui marche à merveille. J'ai l'impression de retrouver un PC tout neuf, bien équilibré. J'arrive même à lire des vidéos HD dans Firefox en HTML5, sans accélération graphique, sans ralentissement de la vidéo. En force pure, mon vieux PC de 2004 est certainement dépassé, mais en utilisation quotidienne pour naviguer sur internet, même sur de gros sites bien lourds et avec des vidéos, ça marche nickel sans ralentissement. J'ai même installé ma tablette graphique Wacom et l'outil MyPaint et hop, voilà que je fais du dessin sans problème et à une vitesse vraiment surprenante vu la taille de ma mémoire (512Mo mémoire graphique incluse !)

Je ne pensais pas obtenir une telle accelération en changeant de distribution linux© mais je suis obligé de constater le contraire ! Je suis tombé amoureux de void linux, je ne pense pas en changer de si tôt.

Aucun commentaire: