Styles

samedi 12 février 2011

Gérer une équipe comme on devrait enseigner les mathématiques

Qu'est-ce qui est vraiment au fondement même de l'informatique ? D'où viennent les véritables progrès de cette discipline ? L'informatique paraît encore jeune et beaucoup de nouveautés apparaissent mais est-ce vraiment des innovations ou de simple créations ?

La plupart des choses qu'on appelle nouveauté en informatique, ne sont en fait que de nouvelles créations sans originalité fondamentale : un nouveau framework Web, de nouvelles librairies performantes, des nouveaux langages pour dire toujours la même chose.

Les véritables nouveautés en informatique ne viennent que d'une seule source : les mathématiques. On a beau chercher recréer des centaines de fois la roue, ce n'est toujours qu'une roue, et un framework Web est toujours un framework Web. La science informatique (computer science) est la branche des mathématiques qui a pour seul objectif le progrès et la nouveauté.

Or les mathématiques sont souvent mal perçues, car plus considérées comme un moyen de sélection à l'école plutôt que l'outil parfait pour la résolution des problèmes. La justification de l'apprentissage de certains concepts en mathématique à l'école est uniquement basée sur le fait que l'élève en aura besoin pour les classes supérieures. Mais comment faire comprend à un gamin qu'il faut qu'il s'intéresse et s'investisse dans les mathématiques uniquement parce qu'il risque d'utiliser ce savoir dans 2 ans ? Un peu de psychologie enfantine fait aisément comprendre que ça ne peut pas le motiver.

Ce qui motive le plus, c'est de résoudre des problèmes pratiques pour lesquels l'élève peut se sentir investi d'une responsabilité ou d'une curiosité naturelle. Les cours de mathématiques pourraient être adapté pour proposer à l'élève un apprentissage progressif en poussant l'élève à se poser les bonnes questions et demander au professeur des outils pour l'aider à résoudre son problème.

Une très bonne (et très belle en plus) réflexion sur le sujet est la présentation Math is not linear du professeur de Mathématique Alison Blank. Faire toucher du doigt aux élèves ce qui est intéressant dans les mathématiques est vraiment une tâche primordiale d'un professeur. Dans l'idéal le professeur ne fait qu'aider les élèves en leur offrant des problèmes intéressants, en provoquant des questions qui poussent à réfléchir, en donnant, quand le besoin se fait sentir les outils nécessaires pour la résolution des problèmes.

Le parallèle peut être fait avec les personnes en charge de gérer une équipe. Le plus important pour un gestionnaire est de savoir faire fonctionner une équipe, déléguer sans imposer un diktat qui n'aurait pour conséquence que la démotivation. Le mieux en tant que chef d'un projet est de savoir poser les bonnes questions et les bons problèmes pour que chaque membre de l'équipe propose leur propres solutions et prennent volontairement leurs responsabilités. C'est ici que l'expérience du chef de projet est primordiale car il doit savoir détecter dans toutes les solutions ou propositions, les problèmes à venir, les manques éventuels, et doit pouvoir mettre en perspective les solutions vis à vis des objectifs du projet (périmètre, délais, coûts, qualité, communications, ressources, risques et achats).

Mais le chef de projet doit résister à la tentation de dire ce qu'il faudrait faire, même s'il a une idée précise de la solution. Si sa solution est la meilleure, elle réapparaitra d'elle même dans les réponses des membres de l'équipe. Le chef de projet sera souvent surpris du fait que sa solution n'est finalement pas toujours la meilleure.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

Je ne ferai aucune remarque sur le fond(je n'en suis pas capable)mais j'ai repéré quelques fautes de français et d'orthographe .Signé :
une vieille "instit"brindasienne.