Styles

samedi 29 janvier 2011

Comment créer un flux RSS à partir de n'importe quelle page Web

Le service StackOverflow.com a cela de magnifique qu'il permet de faire émerger de l'ensemble vague et indistinct des interrogations que se posent les informaticiens entre eux, les meilleurs questions et les meilleures réponses à celles-ci. Nombreuses sont, pourtant les questions sans intérêts ou trop particulières pour être bénéfique aux lecteurs curieux. La plupart du temps ces questions trouvent leur réponse dans les manuels de référence en ligne de chaque outil. Un simple RTFM suffirait, mais, bonté de la nature humaine, des âmes charitables prennent le temps de former les nouveaux venus à l'informatique. C'est aussi et surtout pour faire monter leur compteur de réputation. Ce n'est pas un mal en soi de pouvoir conjuguer vanité des uns et ignorance des autres et qu'en jaillisse une vérité.

Tous les sujets imaginables sont abordés, il faut donc s'exercer à rechercher finement ce qui est intéressant pour soi-même sans être submergé par des questions qui ne nous concerne pas. L'outil de recherche de stackoverflow est puissant, il permet de faire une recherche par tag (en saisissant [python] par exemple), de ne choisir que les questions qui ont un nombre de votes supérieur à une valeur (par exemple vote:5), etc. La FAQ sur les options de recherche est ici la bienvenue.

Pour pouvoir m'instruire à parler couramment le python, j'ai entrepris de consulter régulièrement les meilleurs questions et réponses concernant ce langage. Pour ce faire, stackoverflow.com ne permettant pas d'avoir de flux RSS correspondant à une recherche particulière, je me suis construit mon propre flux RSS grâce à l'outil en ligne feed43.com. Ce service permet de récupérer le code source d'une page web et d'en extraire du contenu grâce à des modèles de correspondance (matching patterns). On peut ensuite mettre en forme ce contenu dans un flux RSS qu'on pourra réutiliser dans n'importe quel lecteur de flux RSS. Feed43.com va régulièrement consulter la page Web en question et va mettre à jour le flux RSS en conséquence. Et voilà, on a donc les moyens de créer des flux RSS pour n'importe quelle page/service du web qui n'en propose pas.

Par exemple, je me suis créé un flux RSS rassemblant de bonnes questions (votes >= 5) sur python ([python]) ayant une réponse acceptée par l'auteur de la question (hasaccepted:1) et n'étant pas fermée pour diverses causes (closed:0). Dans feed43.com, j'ai configuré le flux de cette manière :
Je peux maintenant avoir dans mon lecteur de flux RSS préféré, les meilleures questions python avec réponse.

Grâce à feed43 je me suis constitué quelques flux RSS à partir de sites web qui n'en proposent pas, notamment pour analyser des résultats de recherche sur pajemploi (pour avoir les changements dans les salaires minimum en vigueur), sur ZDnet (pour n'avoir que les news Open Source)... Ce service est bien sûr dépendant des modifications des pages consultés : votre flux ne marchera plus si les pages scrutés ont été refondues.

samedi 22 janvier 2011

Comment s'arrêter en plein milieu d'une installation Linux Gentoo

Malgré les aléas que j'ai eu à subir dans le passé avec Gentoo, je me suis mis en tête de lui redonner encore sa chance avec un autre de mes vieux PC, un ordinateur portable Turion64 / 512 Mo de mémoire.

M'étant converti à cette nouvelle religion qu'on appelle Python, j'apprécie d'autant plus Gentoo Portage, système de gestion de paquets codé en ce langage.

Le manuel Gentoo est complet et décrit chaque étape de l'installation. Il n'y a pas d'installateur ("installer" pour les anglicisants) proprement dit comme on peut avoir l'habitude sur les autres distributions Linux ou *BSD : chaque étape est manuelle. On amorce ("boot") l'ordinateur sur un CDROM Gentoo minimal, et grâce aux quelques commandes de base disponibles, on installe petit à petit des partitions, des systèmes de fichiers, le réseau, le système portage...

Chaque étape est manuelle, ça à l'avantage de permettre une configuration personnalisée pour chaque élément du système. De plus, on apprend beaucoup plus facilement à repérer ce qui constitue votre système et où sont placés les principaux fichiers de configuration.

Un désavantage de cette méthode c'est que vous ne pouvez pas lancer l'installation et attendre que ça se finisse complètement à la fin. Vous devez passer par chaque étape manuellement. Pour réaliser une installation propre de Gentoo, en prenant en compte le temps qu'il vous faut pour adapter la configuration à vos besoins et votre ordinateur, il vous faudra environ une demi-journée. Et puisque rien n'est automatisé, soit vous faites l'installation de bout en bout, soit vous êtes contraints pour les autres aspects de votre vie (vie familiale, besoins naturels...) de cesser toute activité. Dans ce dernier cas, je conseille de faire au moins toutes les étapes jusqu'au changement de la racine du système ("chroot").

Après ça, vous pouvez vous arrêter quand bon vous semble et arrêter votre ordinateur, par un "halt" ou un "reboot" par exemple. Quand vous voudrez continuer votre installation, vous n'aurez plus qu'à amorcer sur le CD, et réaliser les quelques opérations suivantes :

# Montez toutes les partitions de votre nouveau
# système sur les répertoires adéquats, par exemple :
mount /dev/hda5 /mnt/gentoo
mount /dev/hda7 /mnt/gentoo/var
mount /dev/hda8 /mnt/gentoo/tmp
mount /dev/hda9 /mnt/gentoo/usr
mount /dev/hda10 /mnt/gentoo/home

# Activez le swap sur la partition de swap de votre
# nouveau système
swapon /dev/hda6

# Montez les répertoires proc et dev
mount -t proc none /mnt/gentoo/proc
mount -o bind /dev /mnt/gentoo/dev

# Changer la racine du système en cours
chroot /mnt/gentoo /bin/bash
env-update
source /etc/profile
export PS1="(chroot) $PS1"

Et voilà, vous pouvez maintenant reprendre le cours de votre installation manuelle Gentoo là où vous l'aviez laissée avant d'arrêter votre ordinateur.

jeudi 20 janvier 2011

Le langage de programmation le plus en vogue en 2010

Il semblerait que je sois un être moyen puisque je suis la tendance au plus près : il y a quelques mois, je passais de mon langage favori, Perl, à un nouveau language favori : Python. Il s'avère que nombreux sont ceux qui font ce même chemin. C'est notamment ce que montre l'index TIOBE des languages les plus utilisés dans le monde. TIOBE vient d'attribuer une distinction à Python : Meilleur langage de 2010 :

En effet, Python est le langage qui, en 2010, a le plus progressé en terme de nombre d'utilisateurs et de part de marché. Il est même passé devant C#. On peut noter que PHP est juste au dessus mais est plutôt dans une tendance baissière. Les personnes à TIOBE note bien que ce sont beaucoup de mongeurs de perl qui se sont converti à Python :

"Python est devenu le standard "de facto" pour le scripting système (étant en cela, un successeur de Perl), mais il est utilisé pour beaucoup plus de types d'application différents aujourd'hui. [...] Comme Python est facile à apprendre, de plus en plus d'universités utilisent Python pour enseigner les languages de programmation"

mercredi 19 janvier 2011

Un greffon de recherche Firefox pour les manuels Linux

N'ayant pas trouvé de greffon Firefox de recherche intéressant sur les manuels Linux, je me suis construit le greffon linux-die-net.xml suivant à mettre dans C:\Program Files\Mozilla Firefox\searchplugins :
<SearchPlugin xmlns="http://www.mozilla.org/2006/browser/search/">
<ShortName>Linux Manuals</ShortName>
<Description>Linux Manuals on linux.die.net</Description>
<InputEncoding>UTF-8</InputEncoding>
<Url type="text/html" method="GET" template="http://www.die.net/search/">
<Param name="q" value="{searchTerms}"/>
<Param name="sa" value="Search"/>
<Param name="ie" value="UTF-8"/>
<Param name="cx" value="partner-pub-5823754184406795%3A54htp1rtx5u"/>
<Param name="cof" value="FORID%3A9"/>
<Param name="siteurl" value="www.die.net%2Fsearch%2F#914"/>
</Url>
<SearchForm>http://linux.die.net/</SearchForm>
</SearchPlugin>

Relancer Firefox et il doit maintenant être disponible dans votre liste des moteurs de recherche.