Styles

dimanche 7 septembre 2008

Nintendo DS, hombrews et mégadémos

Quand on commence l'informatique, quand on a pour seul bagage la passion et pour seule alliée l'ignorance, le choix de la plate-forme de développement pour laquelle on va dévouer un nombre d'heures inimaginable pour en tirer quelque chose, devient crucial. De ce choix va dépendre la transformation de cette passion en véritable hobby, voire même en métier pour tout une vie.

Pour des générations d'informaticiens, tout est parti de la volonté de faire réaliser à une machine ce pour quoi elle n'a pas été conçue, d'aller au delà de ce qu'elle est sensée faire. Pour ma génération, nombreux se sont fait les mains sur des machines aux doux noms de ZX81, ZXSpectrum, Amstrad CPC, C64, Atari ST ou Amiga. Les heures acharnées à produire de nouveaux effets, multipliées par le nombre de passionnés de cette époque là, a abouti à ce qu'on appelle la Scène Démo. La vision de démos telle que la RSI Megademo a produit sur moi une impression vraiment indélébile.

Pour réaliser ces démos, et pour que ça soit fun, le but était bien sur de parler directement à la machine, pas de parler à un bloatware ou un bugware comme le système d'exploitation. Pour un gosse qui commence à se passionner, l'important est d'avoir accès à toute la machine, de pouvoir en faire ce qu'il souhaite, une sorte de bac à sable. Ce qui était vraiment le plus sympa était de voir qu'une machine en apparence limitée pouvait se surpasser.

Aujourd'hui, j'ai retrouvé toutes les joies de mon enfance (snif:) avec la nintendo DS. Cette console portable est si bien conçue qu'on a envie d'en faire quelque chose d'extraordinaire.

Pensez à tout ce que l'on peut faire avec deux écrans, dont un écran tactile, un microphone... et tout ça pour beaucoup moins cher qu'un véritable ordinateur. A mon avis, les gosses d'aujourd'hui ont tout intérêt à se faire la main sur ce genre de machine bien plus abordable qu'un PC, et surtout, bien plus fun :) Il n'y a qu'à installer 2 ou 3 trucs sur le PC de papa sans avoir besoin de faire planter Windows définitivement.

Tout d'abord, la nintendo DS n'est pas du tout une console banale, mais tout simplement un véritable ordinateur très évolué basé sur une double architecture ARM (ARM7TDMI, ARM946E-S). Cette architecture est une merveille de conception, elle a pour grand avantage de consommer très peu d'énergie et de permettre donc une autonomie bien meilleure que celle d'un PC portable par exemple.

Ensuite, il faut un moyen de faire exécuter du code dessus. Il existe de nombreux systèmes à base de cartouches plus ou moins évolués. Pour ma part, après comparaison, j'ai opté pour la CycloDS Evolution surtout pour les fonctions suivantes :
- fonctionne sur slot-1, pas besoin de faire du PassMe ou autre techniques de ce genre, et pas besoin d'avoir de carte GBA.

- permet de lire les cartes microSDHC de 4Go à 32Go,

- auto-patching DLDI

- nombreuses fonctions embarquées (soft reboot, autolaunch de la dernière appli)
Je l'ai trouvée sur Metashop, elle m'est arrivée assez rapidement et sans problème. Par contre, j'ai acheté une carte 4Go MicroSDHC sur Amazon, c'est beaucoup moins cher que chez Metashop. Attention à prendre une carte de class 4 minimum (4Mb/s) sinon, risque de ralentissement quasi-garanti.

Avec un tel matériel, faire fonctionner un homebrew sur sa console est un jeu d'enfant :
- glisser la carte microSDHC dans la clé USB fournie par CycloDS

- brancher cette clé USB sur un PC et y déposer directement les fichiers .nds non-patché DLDI (par défaut de toute manière)

- mettre ensuite la carte microSDHC dans la carte CycloDS Evolution.

- allumer la nintendo DS sur cette carte CycloDS.
Et voilà, on se retrouve avec un navigateur, genre Windows Explorer sur sa nintendo DS et cela permet de sélectionner le homebrew à exécuter. Le gamin que je suis resté a trouvé ce tutorial bien complet pour commencer à développer soi-même un homebrew. Le site de drunkencoders.com est une référence pour la programmation avec plein de liens et de tutos.

Et forcément, il y en a qui ont eu la bonne idée de porter Linux sur Nintendo DS...

1 commentaire:

Sylvain Pypebros a dit…

Comme je te comprends ^_^