Styles

lundi 15 septembre 2008

Java mis au rebut par Sun

Le titre un brin racoleur de ce billet d'humeur cache une tendance beaucoup plus profonde qu'il n'y paraît. Aujourd'hui Sun vient d'ouvrir son nouveau site de "forge" de projet open source : kenai.com.

Ouvrir un tel site pourrait sembler une bonne chose, mais il n'en ai rien puisque toute initiative "open source" autour d'un concept déjà largement développé est redondante, et donc contre-productive.

Mais le pire n'est pas ce n-ième "sourceforge" qui se veut révolutionnaire près de 10 ans après l'apparition de sourceforge.net. Ce n'est pas non plus parce que ce site porte le nom d'un gros ours balourd de Walt Disney :

Non, le pire c'est bien sur que ce site ne tourne pas en Java mais en Ruby on Rails !

On sent bien en ce moment que Sun essaie de s'ouvrir à d'autres technologies, parce que ces clients eux-même ont envi de passer moins de temps à debugger des machines à gaz pour simplement servir quelques formulaires Web.

Quand on regarde du côté des autres promoteurs initiaux de Java, on vois partout ce penchant du côté des langages dit de "script". Ça me rappelle le début des années 90 avec cette même tendance à aller plus vite pour développer. C'est toujours à peu près le même scénario :
- des applications sont codées dans un langage dit structuré (= typé)

- on s'aperçoit que ces applications sont coûteuses en maintenance car trop compliquées pour le développeur de base.

- on se tourne vers des langages à typage dynamique ou non typé, des langages léger, "agiles", de script

- des applications sont développées beaucoup plus rapidement, mais les développeurs codent dans tous les sens, sans aucune structure claire

- on s'aperçoit qu'à terme, ça coûte toujours aussi cher de développer une application

- on cherche alors un nouveau langage structuré qui devrait permettre de cadrer le travail des développeurs et obliger à avoir du code "propre".

- retour à la première étape.
Tout cela cache une réalité bien plus banale et répandue : la volonté de mécaniser la production d'application par la création de schéma de pensée en apparence structurant. Mais cela abouti à un "déni de réalité", à un refus de vouloir considérer la "construction" de programme pour ce qu'elle est : une activité de réflexion.

Tant que ce déni de réalité perdurera, une attention trop faible sera porté sur le processus créatif sous-jacent à la programmation. Et les entreprises auront encore besoin de nombreuses "ressources humaines" pendant des années pour produire des applications de "qualité".

1 commentaire:

java a dit…

Jusqu’ici le langage Java n’a pas encore perdu sa place sur le web, donc peut importe si Sun n’a pas tourné son site en Java.