Styles

vendredi 18 juillet 2008

Sortir du monde XML

XML, c'est bien connu, est verbeux à outrance. L'objectif initial de XML était de permettre de rendre lisible par un humain les données structurées. Cela présuppose qu'avant XML, les données n'étaient pas lisibles.

Perso, je préfère lire du CSV ou équivalent (comme par exemple les fichiers de conf sous Unix comme httpd.conf) plutôt que du XML. Certains vont même jusqu'à considérer XML comme un fichier binaire dans lequel il ne faut jamais regarder et qu'on n'utilise qu'à travers des outils.

Ce n'est pas étonnant qu'on en soit arrivé là sachant que la plupart des promoteurs des technologies XML et associées (je pense surtout à SOAP) sont des éditeurs d'outils qui ont tout intérêt à ce que XML ne soit pas lisible facilement par un être humain normal, et qu'on soit obligé de passer par un outil pour le manipuler. Ces éditeurs sont toujours les même : Microsoft, IBM en tête.

Non, XML et sa complexité inhérente, n'est pas issu d'un besoin client. Des formats simples comme le CSV par exemple ont été mise en oeuvre avec succès depuis très longtemps sans aucun problème d'incompatibilité. Quand une application doit gérer des flux importants, même avec nos serveurs surpuissants et nos réseaux terabytes, nous n'avons pas assez de bande passante pour supporter la verbosité d'XML.

C'est pourquoi de nouveaux formats sont apparus à la suite d'XML, car c'est bien connu en informatique, comme dans l'industrie de la mode vestimentaire, une nouvelle technologie rend, au yeux du public, les anciennes technologies ringardes et dépassées :
Les outils de développement logiciel et les technologies de l'information en général, partagent ces traits communs avec l'industrie de la mode vestimentaire:

- elle préfère des employés jeunes,

- elle change souvent,

- ce qui est vieux est "repackagé" en quelque chose de nouveau après une décade ou deux,

- la preuve de la supériorité de cette Nouvelle Chose n'est pas vraiment attendue
On peut noter que malgré ça, le CSV à toujours de beaux jours devant lui. JSON est apparu suite à l'émergence des applications Ajax.

Mais c'est maintenant Google qui se met à rendre public le format d'échange de données qu'il utilise partout en interne (justement parce qu'XML est trop lourd). Il s'agit de Protocol Buffers.
Ce nouveau format fait beaucoup de bruit, on peut lire un article de Ted Neward sur le sujet.

Face à XML, on voit donc tout un front de nouvelles technologies qui visent à remplacer la génération des protocoles et technos XML décadente, tellement encrée dans les années 90 :) :
- JSON
- Protocol Buffers
- REST
- Flex & consort
- YAML
- ...

Avec ces "nouvelles" technologies, on est toujours en face d'une guerre sans merci pour se disputer le marcher juteux de l'IT. Mais est-ce pour le bien de l'humanité ? :)

Aucun commentaire: